Flûtes traditionnelle et traversière

La flûte fait partie de la famille des vents.

Son Histoire :

Des peintures étrusques nous montrent les premières représentations de flûtes à 6 trous. Le développement de ce modèle de flûtes est repérable en Europe jusqu'au 12ème siècle.
Ce n'est qu' 17ème siècle qu'une famille nommée Hotteterre se pencha sur l'amélioration des flûtes afin de permettre un jeu à la fois plus aisé, plus rapide et plus juste. Leur fabrication se fait alors en trois parties : la tête, le corps et la patte. Cette dernière possède une clé pour boucher un trou hors de portée des doigts.
Puis au 19ème Siècle,  Théobald Boehm porta à son maximum le développement et les améliorations techniques de l'instrument.  En effet , dans un premier temps, Il positionna tous les trous nécessaires à leur emplacement idéal pour jouer dans toutes les tonalités. Il perce donc l'instrument de bien plus de 10 trous  ce qui fait que l'instrument est injouable en tant que tel. Pour régler ce point, il mit au point un mécanisme composé de plateaux, permettant de boucher les trous, actionnés soit directement par le doigt du joueur, soit par un système de tiges de renvoi. Ce jeu de tiges permettent ainsi le mouvement de plusieurs plateaux avec un seul doigt.
Il existe plusieurs types de flûtes traversière comme  :
la flûte picolo en do (une octave plus haut que la flûte en do)
la flûte en do
la flûte alto en sol (une quarte plus bas que la flûte en do)
la flûte basse en do (une octave plus bas que la flûte en do)